mardi 28 septembre 2010

La faillite intellectuelle de la Metula News Agency

Ce n’est pas au singe Stephane Juffa, rédacteur en chef de la Metula News Agency, que l’on va montrer comment monter à l’arbre. Il y monte très bien tout seul dès que le sujet du jour se trouve être les citoyens israéliens vivant en Judée et Samarie. Des concitoyens qu’il nomme « edennistes » tels que d’autres les désignent comme « colons » et donc indubitablement ‘’fauteurs de guerres’’.

A lire son dernier pamphlet intitulé «Une décision erronée que nous allons payer cher » et qui ne ferait en rien rougir le journal de référence des bobos de gauche, Haaretz, il nous est donné de lire une fois de plus toute son antipathie envers des individus qui refusent le nettoyage ethnique qui leur est proposé au nom de la paix. A savoir, une ‘’Palestine’’ située sur le cœur de la terre ancestrale mais judenrein. Une ‘’paix’’ que seuls les extrémistes de gauche et les ’’pacifistes‘’ accompagnent. Les autres, tous les autres s’interrogent sur l’empêchement d’une minorité juive au sein de l’état à naître !?

Stéphane Juffa se fait fort habituellement, le long de tous ses articles, de démontrer qu’il connaît le dossier traité. Ainsi, il est donc étonnant que dans celui-ci (mais pas seulement) plusieurs assertions soulèvent l’interrogation et l’incrédulité du lecteur.

Ainsi, en préambule, il nous indique que « vingt-cinq pourcent de la population israélienne exulte autour de la fin du moratoire sur les constructions dans les implantations, les autres, comme pris en otages, se divisent entre les sceptiques, les inquiets, les anxieux et les révoltés ».

Tout doué en calcul comprendra aisément que les soixante-quinze pourcent restant composent ceux qui ’’n’exultent pas’’. D’où tient-il ces chiffres ? Nul ne le saura ou n’en a entendu parler !

Il en est de même lorsqu’il assure que « Les réjouissances qui ont lieu depuis hier dans les implantations edennistes, (qui) concernent 100 000 des 300 000 Israéliens demeurant en Cisjordanie (…) ». Outre ces chiffres absurdes sortis on ne sait d’où, on notera l’emploi de l’appellation « Cisjordanie » tel un reporter d’une chaîne francophone au politiquement correct ‘’affiné’’.

La suite promet tout autant. Voici quelques citations burlesques.

« La non-extension du gel vient nous rappeler brutalement que c’est une coalition de droite, d’extrême droite et d’Edennistes qui détient le pouvoir à Jérusalem ». C’est pourtant exactement la même majorité qui a décidé ce même moratoire pour une durée de dix mois ! Oubli compréhensif si l’on sait tout ‘’l’estime’’ qu’il porte aux actes voire aux élus de droite eux-mêmes quels qu’ils soient.

Une animosité si puissante qui lui fait dire, sans fausse honte, que la discussion actuelle ne serait qu’« (…) un objet de litige ne recélant pas la moindre importance stratégique ». Chacun comprendra ici que la ligne d’armistice de 1949 est devenue, à ses yeux, frontière et que batailler pour obtenir des concessions en échange est peine perdue.

Autre assertion forte en couleur : « Ce gouvernement ne fera pas la paix ». Constat que l’on peut accoler sans retenues à tous les autres précédents gouvernements pourtant d’obédiences politiques différentes. Des administrations ayant eu la faveur du ‘’stratège’’ de Metula et nous ayant rapporté, en échange de gestes de paix gratuits, plusieurs confrontations militaires faute, là encore, de partenaires réels pour la paix.

Le reste est à l’avenant. Telle cette affirmation : « C’est la victoire, que l’on voudrait éphémère, de ceux qui entendent bâtir des maisons juives vides, au cœur des conurbations arabes bondées (…) ». Ici, la ‘’stupidité’’ du lecteur est fortement quémandée en support. Surtout lorsque la suite de la phrase est portée à sa connaissance : « (…) dans le but de s’assurer que toute solution de cohabitation paisible demeurera impraticable. C’est le triomphe de ceux qui prônent la guerre sans fin, mais qui nous laisseront la faire, car, dans leur écrasante majorité, ils refusent de porter l’uniforme » !!

Porté par ces divagations insultant l’intelligence de tout quidam normalement constitué, Stéphane Juffa nous imagine l’avenir d’Israël résultant des décisions prises par Benjamin Netanyahu qui « est tout sauf un grand homme ». En conséquence, l’état de ‘’Palestine’’ existera de facto « dans trois ans », et les grandes puissances en décideront « les termes » et transformeront l’état juif « en une relique de ce que nous sommes, à peine plus étendue que le territoire d’Hong-Kong. C’est cela qu’ils ont en tête ». Sans oublier bien sûr « le risque d’une recrudescence de violence palestinienne spontanée (non suscitée par l’AP) ».

Suite à cette petite analyse de l’un des articles de la Mena sur le sujet, il ne fait pas de doute que la raison, la logique, le bon sens et les connaissances ont déserté la réflexion et cédé la place à la passion qui tue. Celle qui assure que les ‘’partenaires’’ Abbas et Fayad sont des « leaders aussi bien disposés et cohérents » alors qu’aucun des deux n’est prêt à reconnaître Israël comme foyer du peuple juif, voire à cosigner une déclaration commune avec un mandataire israélien où il est écrit « deux états pour deux peuples ». Autrement dit, reconnaître tout simplement la résolution 181 des Nations unies de novembre 1947.

Au final, l’écrit de Stéphane Juffa s'avère être qu’une tirade de plus animée par une idéologie nauséeuse, défaitiste qui ne voit la paix en cette région qu’au travers la capitulation israélienne. On aurait cru le rédacteur en chef de cette agence mieux inspiré.

11 commentaires:

Marcoroz a dit…

Excellent commentaire, bravo Victor. Je ne comprends pas comment le même homme peut avoir révélé l'imposture médiatique de l'affaire Al-Dura, publier des articles qui défendent Israël, et en même temps, régulièrement, rédiger et publier d'autres articles qui stigmatisent Israël de façon aussi grotesque et qui doivent faire le régal de nos pires ennemis. C'est là qu'on voit toute la déraison de ceux qui, comme Stéphane Juffa, se veulent à la fois juifs et anti-religieux, à la fois sionistes et "de gauche"... jusqu'à la schizophrénie dont il me semble que les divers pseudos utilisés sur son site Web sont aussi un indice.

Gally a dit…

Excellent article Victor, et excellent commentaire Marcoroz

Je rajouterai qu'ayant eu l'occasion d'avoir un échange tout sauf cordiale avec ce gaillard (enfin, avec son golem Tsadik) au sujet de menaces complétement hors de propos envers un site sioniste (il me semble que tu avais écris à ce sujet Victor), échange ayant fini par des remarques savoureuses telles que "sale petite garce" ou quelque chose dans le genre, je sais à quoi m'en tenir avec lui : son travail de réinformation est certes d'une grande qualité (encore que, l'article que tu relèves est tout simplement lamentable), mais l'individu est puant d'orgueil à un point que ça en est risible...

Enfin, comme le dit Marcoroz, que faire avec des schyzophrènes pareils ?

Naibed a dit…

Je suis atterrée ! Je suivais un peu les articles de Stephane Juffa de la MENA, notamment du temps du combat mené par Philippe Karsenty, et appuyé par bien d'autres (Nahum Shahaf, Yosef Doriel, Gérard Huber, Esther Schapira, Richard Landes, Alain Jean-Mairet, Stéphane Juffa, etc...) pour faire triompher la vérité sur le faux reportage, mais vrai mensonge médiatique de Charles Enderlin (la pseudo Affaire "Al Dura").

A l'époque, j'avais été choquée par l'insistance, contre toute évidence, de Stephane Juffa à prétendre que La MENA avait découvert le scandale, et que Media-Ratings (le site de Philippe Karsenty) avait repompé ses articles de la MENA

J'y avais relevé une mesquinerie de journaliste, d'autant que, en fait «d'enquête de la MENA», celle-ci se bornait à populariser le travail de Nahum Shahaf et de Gerard Huber auprès du public francophone un travail certes important, mais qui ne lui donnait pas une sorte de "propriété" sur la dénonciation de cette supercherie médiatique. Sans y attacher trop d'importance, l'essentiel étant, selon moi, qui nous conjugions nos forces pour faire tomber ce mensonge (j'ai moi-même publié d'importants dossiers récapitulatifs sur l'affaire, relayant, e.a. les excellentes analyses de Alain Jean-Mairet et de Gerard Huber).

J'ai eu tort de sous-estimer cette mesquinerie de Stéphane Juffa : c'est celle, typique des imbéciles égotiques de gauche, qui placent leur petit égo et leur idéologie de merde avant le bien commun !

emmanuel a dit…

stephan juffa :créateur de GOLEMS en tous genres ! !! !

dites lui ses 4 vérités et il réveillera LA CHIENNE DE GARDE /ROXANE MUJEDAR pour vous insulter !!

Nous étions nombreux à lui porter la contradiction il y a quelques temps ;
lors de l'utilisation abusive et hors sujet du mot POGROM dans 1 article DU GOLEM EXTRA GAUCHISTE tsadik ! !!

nelly a dit…

@marcdemescouilles
l'assassinat de mohamed al Durra une imposture? cela a ete de tous temps le langage des colons...partout...
je suis fort aise de voir que vous commencez a vous bouffer entre vous les sionistes!!! cela rappelle l'afrique du sud de l'apartheid vers la fin des annees 60...l'israel colonial est deja sur la pente descendante...continuez!

Victor PEREZ a dit…

A Nelly,

L"affaire Al-dura pas une imposture ? J'aurais aimé voir une démonstration de votre part et non une simple affirmation du contraire. Cela aurait eu plus de panache que vos mots sordides et vos voeux qui resteront inasouvis.

Vous risquez de vous rongez encore longtemps les ongles et le reste du corps avant d'apercevoir le début de la fin dIsraël, et des Sionistes qui le défendent.

Désolé pour vous. Lol!

JUIF a dit…

salut Victor
je suis un copain de Marcoroz et de Gally

je voulais te dire en lisant ça sur la Ména

"Ingérence d’un rabbin dans la politique... tunisienne (info # 012909/10)
Analyse
mercredi, 29 septembre 2010


Par Karim al Tounsi à Sfax




/////////////////////////////

que nous venons d' assister a la naissance de ce que j' ai appelé un "Golemiot" avec le personnage inventé de toutes pièces de Ftouh Souhail

donc bienvenue chez "la Ména le Pays des Merveilles"

je ne sais pas qui est derrière les naissances de ces pseudos-musulmans défenseurs passionnés d' Israel, mais ce qui est certain c'est qu'ils sont d'une connerie phénoménale

Ftouh Souhail a été inventé il y a 6ans, et cassé en morceaux par les soins d'un contributeur de Hoummous, un nommé Yéhoudi, grand tueurs de Golems !!

et aujourd'hui le p'tit frère, Karim el Tounsi fait son entrée en scène .....

a trépigner tellement c'est grotesque et "dur a nier"!!!

JUIF a dit…

ROXANE MUJEDAR

je présume que cette "chienne de garde' qu'il envoie mordre c'est MUDEJAR ??

sans doute lui-meme qui a plusieurs existences ce que tout le mone ou presque sait aujourd'hui

bref, la chienne je l' attends de crocs fermes

je suis le Chien Mozarabe et pret a mordre la chienne Mudejar(golem ???)

Anonyme a dit…

@Mr Perez,

J'ai toujours lu avec attention les analyses de juffa sur l'iran et la confrontation a venir
Idem pour l'affaire al dura qu'il a eu le merite,au moins de diffuser...
Par contre,j'eprouve les memes problemes que vous en ce qui concerne sa posture ideologique gauchisante sur la Judee Samarie
Il souffre également de troubles de l'identité avec l'emploi de personnes n'existant pas comme jean tsadiq,ilan tsadiq ou sami el soudi,pseudo correspondant haut place de l'ap.....

trumpeldor

Anonyme a dit…

Juffa est un drôle de personnage. Il est brillant et profond par certains aspects, immature et prétentieux par d'autres. Quoi qu'il en soit cet article était inacceptable et vous faites très bien Victor de lui rentrer dans le lard dont il n'est pas dépourvu.
Vous savez pourquoi Enderlin est toujours en poste et sa supercherie toujours sur pied ? A cause de la gue-guerre que se livrent tous ces égocentristes, et je met Karsenty dans le lot sans l'ombre d'un doute. Quelque part ils pensent que la vérité n'éclatera jamais et leur objectif est plus de se faire mousser dans la communauté que d'agir réellement.

Je poste en "anonyme" car je connais réellement les personnes citées.

Marcoroz a dit…

Et moi je connais personnellement Philippe Karsenty, quoique nous ne soyons pas intimes, et je ne crois pas qu'il mérite qu'on le mette "dans le lot". Mais il est si facile de critiquer ceux qui se démènent alors qu'on reste soi-même à s'encroûter dans un fauteuil...